La sécurité, des agents formés et agrémentés

Les agents de sécurité : agrémentés et formés

Avec l’augmentation de l’insécurité et des menaces extérieures, la société est de plus en plus en demande de sécurité. Dans un contexte délicat, l’accent est mis sur la professionnalisation du secteur. En effet, l’agent de sécurité (et plus globalement, tous les acteurs du secteur) qui a pour responsabilité la sécurité des biens et des personnes, est de mieux en mieux formé et plébiscité.

Qui organise la sécurité privée

Depuis environ une trentaine d’années, l’Etat va dans le sens de la sécurité privée en règlementant et professionnalisant le secteur. Ainsi, le 1er janvier 2012, la LOPPSI 2 (Loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure) entre en vigueur. Celle-ci a pour but d’assainir encore la profession, d’encourager et de favoriser le développement d’entreprises performantes et saines. Elle a donc, dans le cadre de ces objectifs créé le CNAPS (Conseil National des Activités Privées de Sécurité), sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, porteur d’une mission axée sur trois points :

  • Premièrement, il délivre tous les agréments et autorisations nécessaires aux salariés, dirigeants et entreprises.
  • Deuxièmement, il veille à ce que les lois en vigueur soient appliquées et sanctionne lorsque ce n’est pas le cas.
  • Enfin, il agit, à la demande, en tant que conseil pour tous les professionnels du milieu.

Plusieurs pôles régionaux ont été mis en place, et s’il y a maintenant un interlocuteur privilégié pour les entreprises, le CNAPS l’est aussi pour les agents de sécurité.

Les agréments et qualités requises

Toute personne souhaitant exercer une quelconque activité de sécurité privée doit disposer de l’agrément délivré par le CNAPS. Il garantit que le futur dirigeant ou agent a été formé et est donc apte, tant au niveau de ses capacités qu’au niveau légal, à exercer son métier.
Au-delà des qualités physiques et humaines comme l’éthique, l’honnêteté, la discrétion, l’attention au détail, la mémoire ou la réactivité, il est nécessaire de se former spécifiquement.
Pour devenir agent de sécurité, il faut suivre un Certificat de Qualification Professionnelle de 175 heures ou bien présenter l’obtention d’un diplôme équivalent enregistré au répertoire national des certifications professionnelles ou reconnu par l’Union Européenne. Le CNAPS délivre ensuite un numéro de carte professionnelle, évidemment obligatoire à l’embauche et dont la validité (5 ans) est vérifiée par l’employeur à l’embauche. L’agent se doit d’avoir cette carte avec lui et de la présenter aux autorités publiques et est restituée au dirigeant dès que le contrat de travail touche à sa fin.
Outre la formation de base, les agents sont très souvent formés aux spécificités du lieu où ils sont affectés (aéroports, stades, banques, évènements..)
Afin de renouveler sa carte professionnelle, l’agent de sécurité doit, tous les 5 ans, suivre un stage de mise à niveau de ses compétences afin de garantir son efficacité (MAC).

Aujourd’hui professionnalisés et contrôlés, les acteurs de la sécurité privée sont reconnus pour la qualité de leur travail. A l’instar des Etats-Unis ou des aéroports, il est très probable que durant les prochaines années, les agents de sécurité deviennent complémentaires des forces de l’ordre. En effet, les agents de sécurité sont désormais plus nombreux que les effectifs de la Police Nationale.